mardi 23 décembre 2014

Une grande joie pour tout le peuple. (25 décembre)


L'ange avait dit à Marie que son fils serait appelé Fils du très Haut
et qu'il siégerait sur le trône du roi David.
En guise de trône, c'est une mangeoire,
parce qu'il n'y avait pas de place pour eux dans la salle commune.
L'ange annonce aux bergers que le Christ, le Sauveur est né dans la ville de David,
dans la périphérie plutôt, dans une grotte, dans une étable peu importe, pas dans un palais royal.

Luc écrivait aux premières communautés ce que de lui-même, il n'aurait jamais soupçonné :
ce qui venait du ciel, c'est-à-dire du Très Haut :
Je ne vous abandonne pas, je veille sur vous, je vous accompagne,
c'est une grande joie, une bonne nouvelle pour tous, Marie, Joseph, bergers, mages.
Cette extraordinaire bonne nouvelle, c'est ce bébé.
A vous maintenant, suggère Luc, de veiller sur lui, comme Marie qui l'emmaillote et le fait dormir.
L'anniversaire de la naissance du Ressuscité est beau et fragile,
le commerce, l'argent, la fête peuvent le travestir,
mais peu importe si nous prenons soin de notre Dieu comme d'un tout petit.
Un tout petit qui sourit et gazouille et nous encourage à cultiver le rire, le jeu, l'amitié.
Un tout petit plus fort que tous les Hérode d'autrefois ou d'aujourd'hui.
Un tout petit qui a pour visiteurs des parias et des étrangers, pas Juifs pour un sou.

Fêter ici la naissance c'est nous serrer les coudes pour chanter cet enfant
au nom duquel nous nous réunissons depuis deux mille ans.
Fêter sa naissance, c'est reprendre espoir, faire une pause
pour avoir la force d'être fidèles à ceux qui comptent sur nous,
pour prendre le temps de l'écoute gratuite, du temps passé et non perdu avec ceux qui sont au bord du chemin.
Fêter sa naissance, c'est croire que son sourire ressuscite à chaque génération
et qu'il est notre meilleur ami.
Bon et doux Noël.

J.T.

1 commentaire:

SANTA MARIA DELLE GRAZIE a dit…

Je m’appelle François de mon nom de baptême, fra’ (frère) Sereno de mon nom de franciscain en Italie devenu par la suite prêtre di Diocèse de Naples et aussi avec la double nationalité française et italienne, aumônier dans la prison psychiatrique de Naples avec un blog (en italien) pour l’ Hôpital psychiatrique judiciaire « amici dell’ O. P. G. (blogspot.com)», et un autre, en français, « Une Grande Joie » (blogspot) pour la communauté française de Naples, en fait les militaires français de la base Otan de Naples, qui, entre autres m’aident pour mes internés.
Je suis aussi normand du Calvados (Villedieux les poëles) du côté maternel, limousin du côté paternel.
En cherchant de voir sur internet ce que je trouvais à « une grande joie » j’ai eu la surprise de trouver ton blog et cela m’a amusé de voir que nos profils se recoupaient en quelques points. Toujours intéressant. Bonne année avec « une grande joie » dans ton cœur et dans ta vie.