mercredi 14 janvier 2009

J'ai lu ces derniers jours dans la presse


La mort n'est jamais complète, il y a toujours puisque je le dis, une vie, la vie à se partager.

Paul ELUARD.

J'ai lu ces derniers jours dans la presse :

Le congrés mondial des imams et des rabbins pour la Paix organise un convoi humanitaire pour apporter des produits de première nécessité à Gaza. Ce convoi partira d'Amman le 18 janvier et fera étape à Sderot, ville israélienne. Il sera constitué d'imams, de rabbins, de chrétiens et de personnalités de la société civile.


The Observer, journal anglais, a publié une lettre ouverte de rabbins, d'universitaires, d'hommes politiques juifs britanniques appelant à un cessez le feu immédiat à Gaza.
La guerre, écrivent ils, va " renforcer l'extrémisme, déstabiliser la région, exacerber les tensions à l'intérieur d'Israël."


Le président de l'Eglise protestante d'Allemagne a accusé la première banque de son pays et son patron d'idôlatrie envers le nouveau veau d'or : la quête de profits trop élevés. Wolfang Huber a espéré que " plus jamais un PDG de la Deutsche Bank ne fixe un objectif insoutenable de 25%, alors qu'il sait qu'il finira par s'effondrer."
La charge a paru si violente que la banque s'est fendue d'un communiqué de protestation !


Fidel Moungar, chirurgien à Alençon, a été premier ministre du Tchad d'Avril à Novembre 1993. Il siège ,parmi d'autres habitants, au conseil de démocratie locale !!!!
" Si vous ne voulez pas être géré par les autres, prenez part à la gestion " déclare-t-il. " J'ai si souvent parlé que j'adore me taire. Et puis je ne suis pas là pour faire valoir mes idées, même si je suis prêt à les défendre bec et ongles, mais pour être utile, si je peux."


Samedi 17 janvier à 20h à la maison diocésaine à Caen, Claude Rault, évêque du Sahara donnera une conférence à partir de son livre : Désert, ma cathédrale. DDB.
" Dieu n'est pas une vérité à croire et à proclamer, une morale à suivre, mais une expérience à vivre. En Algérie, il ne nous est pas donné de révéler le Christ à travers une parole publique.C'est une sérieuse limite, mais peut être aussi une heureuse provocation ! Notre monde souffre d'une telle inflation de parole. Etre présents en ayant les mains nues. Vivre avec tous au nom de la gratuité de l'Amour de Jésus. Demain ne nous appartient pas."


2 commentaires:

Fanny a dit…

"J'ai vu jeudi dernier sur mon ordi"..."Munich", de Spielberg (avec Daniel Craig et Matthieu Amalric ;-)). C'est bouleversant en cette période de conflit. Le film montre l'horreur de la vengeance, comment, au début, des personnes croient en cette vengeance, pensent qu'ils se doivent de la pratiquer, et comment, à la fin du film, leurs idéaux tombent. Leurs assassinats n'ont servi à rien. Ils se rendent compte que ce n'était pas la solution. Mais face à une violence si démesurée, quelle est-elle?

J'ai été triste toute la soirée. Encore une fois, je me suis demandée comment se peut-il que l'homme soit capable d'atrocités pareilles (les images de la prise d'otage sont réellement terribles, idem pour l'engrenage des "réponses" israéliennes), comment croire en l'homme dans ces circonstances? Le problème, en fait, c'est quand on aime l'humanité (si si c'est mon cas!). Du coup, elle me déçoit souvent beaucoup. On souffre énormément de nos déceptions. Donc on a envie de résoudre le problème en amont. Et comme l'humanité continuera d'être violente, ce qu'on essaie de changer, c'est son amour pour l'humanité. Ne plus l'aimer pour ne plus être déçu.
Et être triste par cette simple conclusion.
Fanny

Anonyme a dit…

Bravo pour le clin d'oeil du chirurgien à Alençon, est-ce que c'est un hasard?????